Lançons-nous dans l'Histoire du Japon en faisant au plus "simple" :

Période Jomon

La période Jōmon (l'ère Jōmon) est l'une des 14 subdivisions traditionnelles de l'histoire du Japon. Elle couvre la période qui va, approximativement, de 15.000 jusqu'en 300 avant notre ère. Le Japon est alors peuplé par des chasseurs-cueilleurs. Leur culture, de type mésolithique* (littéralement "âge moyen de la pierre"), est l'une des premières au monde à connaître et pratiquer la poterie.

Cette période est précédée par le Paléolithique du Japon et suivie par la Période Yayoi.

Les 1ère découvertes archéologiques ont mis au jour des poteries "à décor par impression de cordes". Ce type de décor cordé a servi à identifier toute l'époque Jōmon sur tout le territoire de l'actuel Japon.

---> Selon la légende, l'empereur Jinmu, descendant de la déesse Amaterasu, aurait fondé la dynastie japonaise pendant cette période, en 660 avant l'ère commune**.

 

*mésolithique : période chronologiquement et culturellement intermédiaire entre le Paléolithique & le Néolithique.

Pot-Jomon Moyen  Statuette-Jomon final

 

    Pot-Jomon moyen            Statuette-Jomon final

 

La période Jōmon commence donc avec les 1ère poteries découvertes au Japon, dans la grotte de Fukui, préfecture de Nagasaki (île de Kyūshū). Il s'agit d'une poterie à décor en bandes appliquées. La fouille a commencé en 1960. Ces poteries sont datées 13.850–12.250 avant l'ère commune **. De nouvelles découvertes en déplacent donc régulièrement la date initiale.

En 2011, celle-ci était d'environ 15.000 avant l'ère commune**, avec la découverte du site d'Odai Yamamoto. On y rencontre des fragments de poterie et des pointes de flèche que l'on ne trouvait pas à la période précédente.

La date finale annonce la période Yayoi, c'est-à-dire environ 400/300 AEC**, où l'agriculture et l'élevage sont bien attestés.

La période est divisée en fonction des caractéristiques de la poterie et cela induit certaines variations.

Cette très longue durée doit être fragmentée en 6 époques au cours desquelles des particularités régionales peuvent être distinguées :

Jōmon précoce (sōsōki) : 10000 – 8000

Jōmon Archaïque (sōki) : 8000 – 6000

Jōmon Ancien (zenki) : 6000 – 3000

Jōmon Moyen (chūki) : 3000 – 2000

Jōmon Récent ou Tardif (kōki) : 2000 – 1000

Jōmon Final (banki) : 1 000 – 400/300

 

** avant l'ére commune : (AEC) remplace avant Jésus-Christ.

*****

Pour vraiment une meilleure compréhension et si vous êtes curieux ou passionné d'Histoire, voici le lien de l'article complet et détaillé de Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9riode_J%C5%8Dmon qui lui-même renverra à d'autres articles sur les différentes ères japonaises ou des dates et lieux précis.

*****

Jinmu Jinmu-1er Empereur du Japon

L'empereur Jinmu ("puissance divine"), fondateur mythique du Japon, est considéré comme le descendant de la déité shinto Amaterasu. La maison impériale actuelle du Japon fonde ses droits au Trône du chrysanthème sur sa descendance directe de Jinmu.

Selon la tradition décrite dans le Kojiki (littérallement "Chronique des faits anciens"- recueil de mythes concernant l’origine des îles formant le Japon et des dieux) Jinmu est né le 1er Janvier 711 av. J.-C. et mort le 11 Mars 585 av. J.-C.

Il fonde l'empire du Japon le 11 Février 660 av. J.-C.

Son existence historique n'est pas attestée et sa vie relève surtout de la mythologie.

Jinmu est un nom posthume, de forme chinoise et d'inspiration bouddhiste, attribué au VIIIème siècle à Kamu Yamato Iware Hiko no Mikoto lors de la compilation des légendes Yamato dans le Kojiki.

Selon la croyance shinto, Jinmu est considéré comme un arrière-arrière-arrière-petit-fils de la déesse du soleil, Amaterasu qui aurait introduit la riziculture, la culture du blé et les vers à soie. Elle figure sur le drapeau japonais sous l'apparence du disque solaire, accompagné ou non de ses rayons.

Répliques des 3 objets de Jinmu Répliques des 3 objets de Jinmu

---> Selon la légende, Jinmu aurait reçu d'Amaterasu 3 objets extraordinaires :

le Yata no Kagami : un miroir-bouclier de bronze, magique, lui permettant de voir toutes les iles du Pacifique. Il symbolise la sagesse et la faculté de comprendre. Il serait conservé au grand temple d'Ise dans la préfecture de Mie.

le Magatama : un bijou connu comme un collier de fertilité magique orné de joyaux porté par Amaterasu. 

Les magatama sont encore portés en collier par des prêtresses shinto d'Okinawa pendant les cérémonies. Sa forme évoque un croc percé, une griffe d'ours, une virgule, un 9 ou parfois un fœtus. Il est généralement fabriqué en ambre, en pierre, en jade ou même en verre.

et le Kusanagi-no-tsurugi : une épée légendaire japonaise aussi importante dans ce pays qu'Excalibur l'est en Angleterre ou que Durandal l'est en France. Elle est toujours utilisée lors du sacre de l'empereur du Japon, mais comme celle-ci ne se fait qu'en présence de quelques prêtres, peu de personnes peuvent affirmer l'avoir vue.

Ces 3 objets seraient, de nos jours encore, cachés dans 3 sanctuaires différents au Japon et sont propriété de la Maison impériale du Japon.

*****

Voilà pour les "bases", à vous de poursuivre les recherches si le Japon vous passionne autant que nos globe-trotteurs.

Lani @+