Japon

Wakayama est la capitale de la préfecture de Wakayama dans la région du Kansai sur Honshū, la plus grande île du Japon.

Elle est bordée au nord par des montagnes et la préfecture d'Osaka, et traversée par la rivière Kinokawa.

Au centre de la ville se trouve le château de Wakayama, construit sur le mont Torafusu ("un tigre se penchant sur le côté"). 

La ville a été fondée le 01/04/1889. Le sanctuaire Awashima-jinja fait parti de son patrimoine.

wakayama city

 Wakayama-map

Site de la ville : http://www.city.wakayama.wakayama.jp/

Site officiel tourisme Japon : https://www.tourisme-japon.fr/decouvrez-le-japon/destinations/kansai/voyages-dans-le-kansai/wakayama-ken/wakayama

Visiter Wakayama : https://fr.visitwakayama.jp/

baie de waka-no-ura wakayama et son château-nuit

Le nom Wakayama fait référence à la grandiose baie voisine de Wakaura (Waka-no-ura) et à Okayama, l'ancien nom et emplacement du Château de Wakayama.

Les meilleures vues de la ville et de la Baie de Wakaura peuvent être observées depuis le donjon du Château de Wakayama, depuis le Sanctuaire de Tosho-gu et depuis le Temple de Kimii-dera (situé sur la montagne Nagusa-yama). Le Temple de Kimii-dera est le 1er endroit où fleurissent les cerisiers au Kansai chaque année.

*****

Le château de Wakayama est situé à l'embouchure de la rivière Kii.

Wakayama Castle-Pont roukabashi&tenshu Wakayama Castle

À l'origine, le château d'Ōta qui était le siège des saika ikki*, fut pris par Toyotomi Hideyoshi en 1585 et de nombreux moines negoro-gumi (moines guerriers) cherchèrent refuge à Ōta qui fut bientôt détruit par une inondation. Hideyoshi ordonna en effet la construction de barrages sur les 3 côtés du château, concentrant les eaux de pluie et détournant la rivière pour affaiblir les fondations du château. Comme la famine s'installait, le samouraï, les moines et les paysans assiégés dans le château se rendirent et 50 sohei (classe de moines guerriers bouddhistes) se lancèrent dans une dernière charge contre l'armée de Hideyoshi, commettant un "honorable suicide".

[* un des nombreux groupes Ikkō-ikki (guerriers bouddhistes fanatiques) dans le Japon féodal.]

Ōta fut reconstruit en tant que temple pour la branche shinshu du bouddhisme japonais, rompant les liens avec son passé de refuge de moines guerriers. Le château de Wakayama fut alors construit sur le même emplacement.

L'apparence actuelle du château est le résultat de rénovations faites par Tokugawa Yorinobu, 10ème fils de Tokugawa Ieyasu, au début du XVIIème siècle.

À la fin de l'époque d'Edo en 1867, comme la structure féodale du Japon était abolie, le château de Wakayama fut ouvert pour la première fois au public.

Détruit par les bombardements alliés durant la 2nde Guerre Mondiale, le château est reconstruit en béton en 1958. Il est ouvert au public et sert de symbole à la ville et de site historique.

*****

Le sanctuaire Awashima-jinja est un sanctuaire shinto du district de Kada de la ville de Wakayama. 

Sanctuaire awashima

Le 8 Février s’y tient le festival des aiguilles : Hari-kuyō

Des aiguilles usagées, rouillées ou cassées, apportées de tout le Japon, sont enterrées symboliquement dans le sanctuaire d’Awashima, sous un grand rocher, après avoir été recouvertes de sel. C’est une occasion pour remercier ces objets quotidiens d’avoir bien servi.

Tombe des aiguilles-Awashima

Mais le sanctuaire est surtout connu pour son festival du 3 Mars : le hina-nagashi (lors du hina-matsuri*).

Le festival de Hina est un événement traditionnel japonais pour les filles durant lequel les parents adressent des vœux, aux poupées appelées"Hina", pour la bonne croissance de leurs enfants. Dans le cadre de la cérémonie du festival, des poupées sont mises à flot sur des bateaux jusqu'à ce qu'elles rejoignent la mer par la rivière, en emportant avec elles les choses négatives et les mauvais esprits.

hinanagashi-prière

Les gens écrivent leurs vœux sur les poupées habillées de kimono rouge et jaune, placent les poupées sur des bateaux et les laissent flotter...

hina_river hina-nagashi

Le sanctuaire est connu pour sa cérémonie funéraire qu’il offre aux vieilles poupées avant de les incinérer. N’importe qui peut laisser ses vieilles poupées et laisser de l’argent pour payer la cérémonie.

wakayama-awashima jinja-poupées

Les gens agiraient ainsi par peur de déranger les esprits qui vivraient dans ces objets, les poupées étant considérées comme des intermédiaires entre le monde réel et celui des esprits. En 2011, par exemple, le sanctuaire aurait reçu 1.000 poupées. En conséquence, on peut voir alignées dans le sanctuaire plusieurs milliers de poupées et figurines.

 

Hinamatsuri Estrade Hina matsuri

*Hina matsuri (littéralement "fête des poupées") le 3 Mars jour consacré aux petites filles. Les jours précédant le 03/03, les petites filles japonaises exposent de précieuses poupées posées sur des petites estrades à plusieurs niveaux. Ces poupées spéciales, qui se transmettent parfois de génération en génération, sont rangées dans un carton tout le reste de l'année. Elles représentent des personnages de la cour impériale de l'ère Heian. Les poupées étaient supposées protéger des mauvais esprits. 

---> Légende : Il y aurait ici une poupée dont les cheveux poussent. Cette poupée est bien gardée et n'est pas visible par le public. 

/!\ lieu suceptible "non-recommandé" aux personnes pédiophobiques.

*****

Le temple de Kimii-dera est un temple Bouddhiste situé en préfecture de Wakayama, fondé en 770. C’est l’un des temples qui mène sur la route des pèlerins de Kannon. Les portes, la tour du temple et l’image en bois de Kannon ont été reconnus comme des biens culturels de grandes importances.

temple kimii-dera kimiidera sakura

On doit monter 231 marches raides en pierre pour atteindre l’entrée principale.

Les marches sont appelées "la pente du mariage". Il est dit qu’un homme qui a réussi à monter toutes les marches sera uni à la personne qu’il aime. On dit aussi que les 500 cerisiers situés sur les terres du temple sont les premiers à fleurir dans la région de Kansai.

*****

Le mont Kōya est une montagne sacrée de la péninsule de Kii au sud d'Ōsaka qui a donné son nom à un complexe de 117 temples bouddhiques.

Article Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_K%C5%8Dya

koya-san-kongobuji koya-san japon_honshu_mont_koya

En 804, Kobo Daishi (Kukai de son prénom), traversa la mer de Chine pour trouver un endroit où apprendre le bouddhisme. Il y reçu l’enseignement du Bouddhisme Shingon, alors inconnu au Japon. Il retourna ensuite au Japon en 806 pour commencer à l’enseigner.

Kobo Daishi

Kukai est le saint fondateur de l'école bouddhiste Shingon; il est aussi une figure marquante de l'histoire du Japon : son esprit universel a fortement influencé la culture et la civilisation japonaise.

---> La légende raconte que Kobo Daishi lança son Vajra (objet bouddhique à 3 dents de chaque côté) depuis la Chine pour trouver l’endroit où il enseignerait cette nouvelle forme de bouddhisme. Le Vajra se planta dans un pin du Koyasan. Il y enseigna alors toute sa vie et y serait aujourd’hui en éternel méditation, apportant son aide à toutes les personnes qui viendraient prier dans un des temples ou dans son mausolée.

*****

La péninsule de Kii est la plus grande péninsule de Honshū au Japon. Administrativement, la péninsule est découpée en 4 avec les préfectures de : Mie, Nara, Wakayama et la partie sud d'Osaka.

Péninsule Kii

Région montagneuse, on y trouve les sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii, enregistrés en 2004 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

*****

Attendons des nouvelles de nos globe-trotteurs pour compléter cet article...

 

Lani @+

Sources : wikipédia, web, sites&blogs tourisme, kanpaï, japan,